vendredi 1 juin 2012

Le Tantalus de ForgeWorld (Eldar Noir) - par Baramyne PART 1

Baramyne a fait l'acquisition du superbe véhicule Eldar Noir fourni par ForgeWorld : le Tantalus

Pour rappel voilà la figurine en question:
 Cependant, il s'agit d'un produit "ForgeWorld", ce qui veut dire : des lignes de moulage, des bavures et même des ratés, et sur cette pièce là, Baramyne en a particulièrement bavé, c'est pourquoi il a eu l'idée de faire un pas à pas, qui pourrait éventuellement servir à d'autres.

          "   Le Tantalus est pour sur un super modèle développé par ForgeWorld. Cependant, à l’ouverture de la boite, on peut se rendre à l’évidence : ce kit n’est pas si facile à assembler. D’où l’idée de faire un article : Comment préparer un « gros » modèle FW. De toute façon, gros ou petit, simple ou facile, les étapes resteront les mêmes, car un bon processus n’a pas besoin d’être remis en question...

1- Vérification du kit.

            Première chose à faire dès réception du colis, vérifier si c’est complet et vérifier l’intégrité de la marchandise. Qu’on se le dise, le tirage résine n’est pas ce qui se fait de plus qualitatif en matière de gros éléments, encore moins quand c’est fin et plat. TOUT modèle de FW va OBLIGATOIREMENT nécessiter des retouches. C’est pour cela qu’on dit qu’il s’agit de figurines pour modéliste confirmé. On peut tout réparer ou presque : rajout de bout manquant, limer l’excédent, ajuster les éléments entre eux, etc. Il y a un truc par contre où il faut être vigilant, c’est les problèmes de plan de joint. C'est-à-dire qu’un moule bi-face laisse obligatoirement une trace dans le plan de la figurine. Mais il arrive parfois qu’au cours du processus de casting, les deux plans soient légèrement (ou grandement) disjoints. Là, c’est la merde, car parfois c’est irrattrapable. Et c'était le cas pour ce kit.
 
Là, pas d’hésitation : photos, marquages sur Photoshop, et demande de changement de la pièce auprès du fournisseur. Ils ne posent aucun problème. Avec photos à l’appui, ils envoient immédiatement la pièce. Attention, ne pas jeter le sachet principal où figure le code produit et surtout le batch code (numéro de lot), qui va pouvoir permettre aux techniciens de savoir quand et où ca a merdé.

Voici donc la pièce de remplacement, qui à l’air mieux.


Maintenant que je sais que je peux me servir de tout, on peut commencer.

2- Dégraissage

            Lors du casting résine, un lubrifiant de démoulage est utilisé. Evidement, la surface de la pièce en contient. Il faut donc nettoyer tout ca. Rien de compliqué, une bassine, de l’eau froide, du produit vaisselle, on fait mousser et on attend. (6h et 24h suffisent, aucune conséquence si plus longtemps)
Ensuite, armé d’une brosse à dent, on fait la vaisselle et on rince bien à l’eau claire et froide.
On dispose soigneusement les éléments sur une serviette pour le séchage. J’ai choisi une bleu marine car on voit bien les éléments, surtout les petits. Eviter le blanc, vous perdrez des trucs.

Ensuite, c’est selon le modéliste. En ce qui me concerne, je procède toujours de la même façon (déformation professionnelle) : je prépare chaque élément de façon impeccable, avant d’assembler quoi que ce soit. Quand chaque élément sera bien propre, bien net, je les ajusterai entre eux puis j’assemblerai. Il est bien de penser dès à présent à ce qui sera assemblé avant peinture et après peinture.

Le Manuel de Montage


3- Préparation des éléments

Cette étape est la plus importante et la plus longue du montage. Il s’agit de corriger tous les défauts du casting en vue de l’assemblage du modèle.

3.1 Identifier les problèmes

J’ai volontairement séparé les pièces en deux catégories : les gros éléments fondamentaux et les petits éléments / détails.
 
Voici la liste des différents défauts quasi obligés sur ce genre de pièces :

-Rebarbes : c’est la résine qui s’est insinuée entre les 2 plans du moule, dans les évents (sensés éviter les bulles à l’extrémité du modèle), dans les tiges de coulées ou d’injections (par là où la résine arrive).
 
-Bulles : y’en a toujours, il faudra les boucher.

- Aplomb : ou asymétrie entre éléments droite/gauche.
 
-Eléments tordus, voilés, twisté : le traitement thermique est la meilleure solution.
 
-Surface granuleuse ou rayée

Maintenant encore, ca dépend du modéliste, mais en ce qui me concerne je répare les éléments dans l’ordre suivant : je remets droit, d’aplomb, puis j’ébarbe, coupe les jets, lime les angles enfin, je traite la surface, avec du papier émeri 800 et 1500. Ne pas prendre un émeri trop dur, car la résine marque très facilement. De plus, j’ai choisi de peindre à l’aérographe, donc les très fines couches ne masqueront pas les rayures et autres irrégularités de surface."

A Suivre . . . 

4 commentaires:

  1. Magistral. On aimerait en savoir plus sur les techniques de rectification des pièces tordues.

    RépondreSupprimer
  2. Ben, ça viendra Lundi !
    Baramyne a tout rédigé jusqu'à la peinture !

    RépondreSupprimer
  3. Alors c'est magistral et parfait :)

    RépondreSupprimer
  4. Faut bien que je (ne) serve (pas) à quelquechose !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails